Venez découvrir Denis Migot, coach Agile et formateur, auteur du guide conseil : “Guide du changement organisationnel, destiné aux chefs d’entreprises et aux managers”.

Coach agile et formateur dans la société de conseil en innovation Zenika, Denis Migot a récemment publié un guide de conseil sur la transformation des processus de travail au sein des organisations : “Guide du changement organisationnel, à l’usage des gestionnaires et des cadres supérieurs “.

La publication du “Guide du changement organisationnel” vient de paraître. Depuis quand êtes-vous concerné par la transformation des méthodes de travail au sein des entreprises ?

Je me suis d’abord penché sur le sujet dans le cadre de mes études. La sociologie des organisations et la psychologie sociale m’ont marqué par leurs découvertes.

Après plusieurs désillusions professionnelles, j’ai poursuivi ma formation quelques années plus tard en m’initiant à la culture lean, agile et au management libéré. Puis j’ai choisi d’en faire ma profession et de devenir un coach et un formateur agile.

Vous suggérez aux lecteurs de votre guide (managers et cadres) quatre questions pertinentes pour qu’une organisation soit performante, même dans une situation changeante. Quelles sont-elles ?

Plus précisément, je propose aux lecteurs de se questionner sur quatre grands thèmes de questions, chaque thème incluant des questions diverses :

Pourquoi le changement ?

Il s’agit ici de questionner l’intérêt du changement, de déterminer la ou les causes du changement organisationnel, de constituer dans un premier temps une équipe dont le rôle sera d’accompagner puis de faciliter ce changement, de bien préciser ce qui constitue pour vous l’opportunité à saisir, de faire prendre conscience du besoin de l’opportunité qui en résulte, d’en faire un acte de mobilisation et de la rendre d’autant plus urgent.

Dans quelle situation se trouve-t-on actuellement ?

Le but consiste à appréhender les menaces, les opportunités, les forces et les faiblesses du contexte dans lequel la situation actuelle se présente. En d’autres termes, il convient de définir le premier point de départ.

En termes concrets, cela signifie que la direction doit aller sur le terrain et se confronter avec la réalité et poser à tous les employés différentes questions, telles que :

  • Quelles sont actuellement vos difficultés ?
  • Qu’est-ce qui peut vous freiner dans cette transformation ?
  • Quelles sont les ressources dont vous avez le plus besoin pour faire de ce changement un succès ?

Où s’adresser ?

Ce qui est important, c’est la création d’un sens, le développement d’une identité, la définition d’objectifs mesurables à court et à long terme. En d’autres termes, il s’agit de définir le point d’arrivée.

Que faut-il faire pour y parvenir ?

Cette question a pour objectif d’élaborer une stratégie et un plan d’action, de déterminer les pistes à suivre dans le but de produire à l’échelle de la valeur et ainsi mettre en œuvre un changement pour le service du collaborateur, du client et pour le produit.

Que pensez-vous de la méthode Agile Scrum ?

Je voudrais, avant de répondre à cette question, préciser une chose : Scrum n’est pas une méthode. Une méthode est une série d’étapes à entreprendre pour atteindre un objectif. Cependant, Scrum ne présente aucune étape, aucun outil ni aucune technique. Il s’appuie sur l’auto-organisation du groupe pour lui permettre de déterminer son approche propre.

Pourquoi est-ce le cas ? Parce que dans un environnement compliqué, il n’y a pas de solution véritable. Une méthode qui donne de bons résultats pour une équipe ne donne pas nécessairement de bons résultats pour une autre.

C’est donc au groupe de faire des essais avec des gestes et des pratiques dans la mesure où ils sont les seuls à connaître la réalité de leur domaine.

Scrum, d’autre part, établit un cadre et des règles pour réaliser un objectif – soit le développement, la livraison et la maintenance des produits complexes. C’est donc un framework et non une méthode.

Scrum est un excellent outil d’auto-organisation pour une équipe. La contrainte – le travail itératif – de cette méthode itérative permet aux groupes de faire des expérimentations sur un petit espace, de travailler sur de petites tâches, d’être toujours confronté avec les opinions des clients, de se perfectionner rapidement et de tirer des leçons.

Scrum est délibérément incomplète. En effet, si un groupe de développement logiciel utilise Scrum sans disposer de sa propre programmation maintenable, chaque itération entraînera une dette technique et émotionnelle. Il convient donc de garder à l’esprit que Scrum doit s’accompagner avant tout d’une réflexion qualitative. Pour finir, il est également essentiel de ne pas envisager Scrum comme une solution à tous les problèmes et contextes. Il s’agit d’un outil de travail en plus des autres et non pas une fin en soi.

Qu’est-ce que le changement organisationnel ?

On a défini ce concept général de plusieurs façons. Si je devais ne me rappeler que d’un seul, cela serait celui des écrits qui m’ont beaucoup influencé. C’est le livre “Le changement organisationnel, Théorie et pratique” de Pierre Collerette, Gilles Delisle et Richard Perron.

Dans ce livre, le changement organisationnel peut se définir comme ” tout changement relativement durable dans un sous-système de l’organisation, à condition que le changement soit observable par ses membres ou les personnes qui sont liées à ce système. »

Depuis la mise en place de la technologie numérique dans les entreprises, beaucoup de changements sont en train de se produire. Comment voyez-vous cette transformation digitale ? Une méthode à recommander ?

On peut prétentieusement, et à tort, dire qu’il y a une méthode irréfutable pour réussir une transformation. Alors, je ne peux rien vous recommander. D’autre part, je demande aux dirigeants de donner corps au changement, de servir leurs employés, de les écouter, de leur accorder un certain pouvoir dans la prise de décision, et en définitive, de leur faire confiance.

Dialoguer, essayer, se former, apprendre, se structurer, s’organiser, donner du sens et se focaliser sur la plus-value, sont tous des éléments essentiels pour une transformation digitale réussie ou non.

Présentation Denis Migot :

Après dix ans de carrière en marketing, communication d’entreprise et gestion de projets, Denis Migot est formateur, mentor, facilitateur, coach agile, auteur et conférencier en France et au Canada depuis 2014, pour des entreprises et groupes classés dans le Fortune Global 500.

Véritablement marqué par une approche axée sur les solutions, la simplification graphique, la visualisation du système et la gestion libérée, Denis Migot est aujourd’hui au service des individus, équipes et les entreprises dans leur recherche de la performance dans un environnement en perpétuel changement.